Escalade en Jordanie - en avant-première du topo à paraître bientôt, les falaises calcaires équipées, du Nord au Sud :

bassam-falah-a-dur-moursud-ou-c-est-toujours-deversantKIRBET DUR MOURSUD (Wadi al Arab - Irbid region)
Hauteur : de 15 à 18 mètres maximum, pour une quinzaine de voies en tout.
Orientation N. Presque tout le temps à l’ombre.
Rocher calcaire excellent. Murs et bombés essentiellement à trous de toutes tailles, uniformément déversants. Surface grimpable modeste, le site étant petit, mais grosse densité de voies.
Niveaux : du 5b au 6c/7a.
Bas de la falaise très spacieux. Accès depuis le sommet à éviter absolument (danger !) - s’arrêter aux ancrages de relais.
Equipement en ring scellés et goujons (Hakim Tamimi et Wilfried Colonna).
Matériel : 10 dégaines maximum.
Approche : 1 mn.
Vous aimez l'escalade bien raide sur trous ? C'est ici que ça se passe.

IRAQ EL DUB (Baun village - North Ajloun region)
Hauteur : 30 mètres maximum, pour près de 70 lignes équipées fin 2013.
Potentiel pour une bonne centaine de voies, voir plus.
Orientation N, donc ombre possible quasiment toute la journée.
Calcaire richement travaillé, avec tous les faciès possible - de la dalle au dévers en passant par les murs à trous, dans un environnement très agréable et le plus souvent spacieux au pied.
A toutefois nécessité du nettoyage dans certains secteurs. Le rocher peut y être fort agressif.
C'est la dernière trouvaille de Hakim Tamimi en 2013 ! Ce site a immédiatement détrôné celui du RED CLIFF, non loin d'ici.
Diversifiés avec plusieurs secteurs bien distincts.
Niveaux : du 4 au 8b/8b+.
Equipement goujons (Hakim Tamimi et le team hispano-americanp-jordanien du Rock Trip Jordan d'octobre 2013).
Matériel : 12 dégaines maximum.
Approche : 15/20 mn en descente.
Le plus grand site d'escalade sportive du Nord de la Jordanie.
Premiers 8b/8b+ du pays, avec une myriade de 7 en tous genres.

THE RED CLIFF (Al Warda al Hamra - Ayoun village - North Ajloun region)
Hauteur : 20 mètres maximum, pour une quinzaine de voies et plus à venir.
Orientation S. A l’ombre très tôt le matin et à partir du milieu d’après-midi.
Rocher calcaire superbe et varié. Plusieurs secteurs distincts, toujours raides, parfois déversants, dans absolument tous les styles. Le rocher est parfois cassant hors zones nettoyées, assez agressifs car « tout neuf ».


Niveaux : du 5c au 7b/c.
Bas de la falaise sur terrasses au confort variable.
Equipement goujons (Hakim Tamimi et ses amis).
Matériel : 10 dégaines maximum.
Approche : 15/20 mn.
Un temps (très court) le plus grand site du Nord de la Jordanie.
Développement possible, mais falaise pour journées d'hiver froides car plein Sud...

SAMI’S CLIFF (Thôr Motlagh - Ajloun region)
Hauteur : de 15 à 30 mètres, pour une quinzaine de voies et bientôt plus.
Orientation S.W. A l’ombre jusqu’à midi pour la partie centrale. Eté / Hiver.
Rocher calcaire excellent. Faciès variés : dalles sculptées, surplombs, bombés, fissures, cheminées, arêtes… Escalade toujours raide, technique et à doigt, sur un rocher « tout neuf », parfois agressif.
Niveaux : du 5b au 7a/b.
Bas, et surtout sommet de la falaise, très spacieux. Bel environnement.
Equipement en ring scellés (Wilfried Colonna avec Bernard Domenech, Mohammed Hammad al Zalabieh, Hakim Tamimi, Martin Kretz et Carine Merle).
Matériel :10 dégaines maximum. Corde de 60 m obligatoire pour les voies de gauche.
Approche : 10 mn.
* Pour équiper - NE PAS UTILISER de goujons, ou tout autre chose que des scellements discrets et propres – SVP.
Première falaise équipée de Jordanie, entièrement sur scellements. Raide... Bel endroit !

THE CINEMA (Wadi Mahmud - Ajloun region)
Hauteur : rarement plus de 15 mètres, pour une quinzaine de voies et plus dans l’avenir.
Orientation générale NNW. Le secteur de droite, le plus intéressant, est N. Eté / Hiver. Falaise idéale pour l’été, et les jours trop chauds !
Rocher calcaire parfait. Le plus souvent bombés ou surplombs au départ, dalles compactes, murs sculptés, fissures-dièdre, arêtes… Escalade raide, à doigt, sur trous (mono, bi, tri-doigts, etc…), sur un rocher le plus souvent abrasif, mais lisse dans les bombés de départ. Voies faciles moins inclinées et très prisues un peu partout.
Niveaux : du 6a au 7c/8a.
Base de la falaise spacieuse, ombragée. Eviter de sortir en haut. Cadre quasi bucolique, si ce n’était la présence de détritus des pique-niqueurs du vendredi…
Equipement goujons (Hakim Tamimi et ses amis).
Matériel : 10 dégaines est un grand maximum.
Approche : 1 mn.
Peut-être la moins haute, mais à la plus grande densité de voies déversantes au m2 !

TAAMARI CLIFF & UPPER FUHEIS (Fuheis – Amman West)
Hauteur : de 10 à 20 mètres, pour une vingtaine de voies.
Orientation N pour Taamari cliff, à l’ombre presque toute la journée
Orientation W pour Upper Fuheis, à l’ombre le matin.
Rocher calcaire excellent.
Petits éperons individualisés au faciès variés : dalles plus ou moins raides, surplombs, bombés, fissures, cheminées, arêtes… Certaines zones - non purgées - sont fragiles. Escalade souvent raide mais peu soutenue, à placements et plutôt bloc.
Tous niveaux jusqu’au 6c/7a.
Bas de la falaise spacieux pour Taamari cliff, pentu pour Upper Fuheis. Pour cette dernière, attention de ne pas envoyer de pierres dans le canyon au fond. Des bergers le traversent avec leurs troupeaux.
Equipement en goujons et quelques relais sur rings (Hakim Tamimi, Wilfried Colonna et leurs amis).
Matériel :10 dégaines. Corde de 50 m conseillée pour certaines voies à Upper Fuheis.
Approche : de 1 à 5 mn.
C'est la falaise d'Amman, en jolie banlieue de la capitale - Fuheis. Plutôt bloc.

WADI WEIDA SLABS (Dead Sea - région de Karak) - deux secteurs distincts : à gauche du Wadi Weida, trois grandes dalles dominent la route. Se garer sur le côté aval. Approche : 5 mn.

1) Sur la dalle de droite, la plus raide - de gauche à droite :
A - Secteur école équipé en goujons (W. Colonna & H. Tamini en mars 2009)
Hanthala (30 m. 4/4c - 9 clips + relais)
Tagee (25 m. 4/4c - 9 clips + relais)
Min el Akher (25 m. 4/4c - 9 clips + relais),
Ces lignes se prolongent jusqu’au sommet en une grande longueur - de 50 à 60 mètres - par de l’escalade trad à protèger soi-même (parfois délicat…). Rappels 3x30 m. sur goujons dans Min el Akher.

B - Pirates, 90 m. 4c max (les guides Wilfried Colonna et Mohammed Hammad Hamdan en 2006).
Voie trad de deux longueurs et demi, le long de la fissure centrale  évidente, la mieux marquée, quelques cordelettes en place. Courtes sections fragiles. Ligne de rappels sur anneaux de cordelettes à demeure.

C - Moby Dick, 110 m. 4c/5a max (Carine Merle et le guide Wilfried Colonna en mars 2009).
Jolie voie trad - la plus longue - du plus bas de la paroi au plus haut, 2 pitons en place dans L1. Relais équipés sur goujons. Rappels de 3x30m. sur ancrages, puis anneaux de cordelettes dans Pirates. L1 : 5b, 45 m. (fragilités dans les premiers mètres), L2 : 5b, 35 m., L3 : 4c/5a, 30 m. Recommandable.
Voie classée escalade traditionnelle, ne pas rajouter de matériel SVP.

2) La dalle du centre, offre Yellow Submarine - AD+ (Diana Taylor et Tony Howard en mars 2008).
Voie trad. qui remonte plus ou moins le dièdre évident au centre afin de gagner une petite grotte à gauche (40 m. /1 piton). Doit au-dessus, gagner une bonne terrasse (10 m.), puis rejoindre au mieux une dalle facile qui permet de dépasser une deuxième grotte, plus grande. Deuxième bonne terrasse (20 m.). L’escalade vers le haut perd alors de son intérêt… Traverser aisément vers la gauche, descendre une rampe facile pour gagner 10 m à gauche un rappel de 15 m. au cône d’éboulis.

3) La dalle de gauche propose des parcours trad. variés, sans équipement en place.

A droite du Wadi Weida’a, sur la dalle Sud, au-dessus du réservoir, Dieu Ludik - Dinf est la voie la plus haute et longue (200 m). Les guides Wilfried Colonna et Bernard Domenech le 24 novembre 2006.

no images were found


C’est une vraie belle « classique » dans le niveau facile qui démarre du Wadi-même, juste au-dessus de la conduite d’eau, en partant du parking/réservoir – 3 mn d’approche. Exclusivement en dalle, avec recherche de protection dans les fissures et alvéoles. On peut, soit suivre le fil de l’arête lui-même***, soit se tenir légèrement en aval sur les dalles.
Compter +/- 6 grandes longueurs du 4 au 5b, puis varappe facile de 150 m vers le sommet. Les deux premières longueurs sont les plus raides (4c/5a, exposé). Protection peu aisée… 1 piton en R1 (corniche confortable). Quelques cordelettes sont en place sur le reste du parcours. Protection exclusivement naturelle, souvent éloignée.
Voie classée escalade traditionnelle, ne pas rajouter de matériel SVP.
Du sommet, descente évidente par derrière vers un col, puis par des sentes scabreuses rejoindre un chemin bien visible, côté sud, qui ramène sur l’avant.

* A la base de l’aiguille Sud, mosaïque chaos de plaques, blocs et arêtes plus raides – d’une longueur. Pas d’équipement à ce jour. Joli secteur débutants et enfants au-dessus du réservoir, à équiper pour le top-rope.

Matériel : anneaux et cordelettes pour lunules et bracelets, stoppers et friends de tailles variés. Une corde de 60 m. suffit. Lame de piton, ou tournevis, indispensables pour encore dégager de bonnes fissures... terreuses
Maximum 9 dégaines + relais pour les lignes équipées. Casque fortement conseillé.
Un grand spot d'escalades faciles en Jordanie - presque exclusivement en dalle !

FALAISES DE AY-KATHRABA (région de Karak)

Hauteur : de 15 à 20 mètres, pour un déroulé de près d’1 km, mais avec seulement trois secteurs en bon rocher et 10 voies présentement.
Orientation WNW. A l’ombre le matin.
Roche calcaire compacte et bien sculpté dans les zones grimpables. Certains secteurs sont impraticables pour cause de rocher fragile. Trois secteurs possibles. Le plus développé est le premier - celui de Djouma el B’doul.
Style : murs raides compactes, magnifiquement sculptés. Dalles verticales et bombés fissurés.
Niveaux : du  6a au 6c.
Pied de paroi spacieux. Grottes, vergers et champs…
Equipement : goujons de 10 (Wilfried Colonna, Bernard Domenech, Mohammed Hammad al Zalabieh et Bruno Espinasse).
Matériel :10 dégaines maximum.
Approche : 1 mn.
Au milieu d'une foison de falaises à développer... Spot un peu secret de Wilfried et de ses acolytes.

FALAISES DE BAD’DA (Dana-Shaubak)
Hauteur : de 15 à 60 mètre pour près de 1 km de falaise, jusqu’au fond du canyon bien visible. Parfois 2 longueurs. 3 voies seulement à ce jour, dont 2 de deux longueurs.
Orientation générale W. Bien à l’ombre le matin.


Rocher de conglomérat au calcaire bien travaillé et servant de ciment aux galets et silex enchâssés. Assez raide et globalement solide. Prendre garde aux possibles galets descellés… Petite règle d’usage – ne pas du tout se fier aux galets scellés à moins de leur moitié. Les parties moins raides sont souvent plus solides.
Style…exotique ! Grands murs raides, éperons et arêtes – escalade technique, délicate, tout en placements. Trous et réglettes franches dans le ciment calcaire, plats lisses ou rondeurs sur galets de toutes tailles… Plutôt en continuité.
- Little Mohammed : 5b (15 m.)
- Joyeuse Petroleuse : L1 (30 m.) : 6a+, L2 (18 m.) : 6a
- Spicy : L1*** (30 m.) : 6b+, L2 (18 m.) : 6a
Spacieux au pied. Accès depuis le haut déconseillé. Beau cadre.
Equipement en goujons et plaquettes inox de 10 mm (Wilfried Colonna avec Bernard Domenech & Mohammed Hammad en 2006, puis avec Carine Merle en 2008.)
Matériel : 14 dégaines maximum + relais. Corde de 70 m obligatoire pour mouliner les 1ère longueurs.
Casque indispensable.
Approche : 14 à 20 mn.
LA falaise de conglomérats de Jordanie. Site remarquable, mais excentré très au Sud.

A venir, les falaises de grès des canyons de la Mer Morte – Mujib, Hudeira, Hasa…. et du granit !