On a longtemps cru que le Jebel Rum était le point culminant de la Jordanie. Normal, il est tellement imposant et d'allure si inaccessible que tout portait à croire que de ses flancs impraticables surgissait le fleuron du pays, le symbole le plus digne d'être...le plus haut ! Il n'en est rien. C'est le Jebel Um Adami qui est le sommet le plus haut de Jordanie, avec ses 1830 mètres juchés en plein sur la frontière avec l'Arabie Saoudite. Pour autant, voici un texte inédit sur le Jebel Rum, en introduction d'un chapitre du topo-guide de montagne et d'escalade de Jordanie, à paraître en 2021 *. 

Le Jebel Rum c'est le seigneur du massif qui trône en souverain. Il domine le tout avec ses 1754 mètres d'altitude. On le voit de partout, de très loin. Fort de sa masse de près de 10 km de long pour 3 km de large, fendu de "siqs" aux abîmes insondables, il détient le record du nombre de parcours anciens et de voies modernes.

À plus de 700 mètres au-dessus du sol, les grès nubiens rouges d'abord, puis les grès blancs ensuite, abritent la verdure invisible du bas, mais aussi des vasques pleines d'eau au printemps, et une faune particulière qui commence à revivre après des années de chasse excessive... Le bouquetin - ibex - ou badan en arabe, est emblématique de cette région. Le bédouin y devint chasseur, grimpeur par nécessité, dans des reliefs souvent très complexes mettant à l'épreuve sa hardiesse et son bon sens.

Elle est remarquable cette relative verdure, introuvable sur les autres sommets... Des blés sauvages et plantes vertueuses aux petites forêts inextricables, en passant par de gros troncs d'arbre parfois rampant sur des mètres, on comprend vite que les grands prédateurs de végétation sont ici absents - pas de chèvres, pas de chameaux, et bien peu d'humains...

Avec ses splendides faciès raides et hauts - jusqu'à près de 450 mètres - le versant Est vaut à lui seul un séjour d'escalade ! Et cela à proximité immédiate du village. Le côté Ouest, lui, permet de pénétrer plus facilement les entrailles de ce monde fantasque - on y trouve les voies d'accès plus faciles, mais aussi une myriade de parois peu courtisées, dominant de splendides et mystérieux canyons...

Le Sud et le Nord du Jebel Rum, avec quelques escalades d'envergure plus isolées, invitent aux longues errances à travers les plus subtils cheminements qui soient - les fameuses "Bedouin Routes"!

Cette masse énorme est striée de nombreux canyons West-Est qui interdisent les trajectoires directes vers le sommet. Un véritable casse-tête pour les premiers explorateurs des années 80.

Étudiez convenablement les itinéraires avant de vous y engager. C'est souvent compliqué ! Et les descentes sont des aventures en soi. Effectuer au préalable quelques voies plus faciles servant aussi de descente, est un vrai bon plan. Si vous n'optez que pour les re-descentes en rappel dans les voies, soyez bien aguerris à toutes les manoeuvres de corde et de désescalade.

Envisagez toujours la possibilité d'un bivouac. Rien de grave à cela, mais emportez toujours votre pack minimum constitué d'une frontale, d'un couteau, d'un briquet, d'un peu de thé et de sucre dans une mini théière pour ce qui est des voies bédouines, d'eau de réserve dans tous les cas. Il y a du bois quasiment partout - à utiliser avec parcimonie - le bivouac n'en sera que plus agréable, et certainement inoubliable !

Le Jebel Rum n'est rien moins qu’un joyau. Protégez-le.

Wilfried Colonna

* THE ROCK CLIMBING GUIDE to WADI RUM & JORDAN From 1800 meters above the desert ground to... minus 400 meters below sea level ! by Wilfried Colonna & Bernard Domenech.

Un Commentaire pour “JEBEL RUM à Wadi Rum, montagne-reine de Jordanie”

  1. all looking good, Wilf. Congrats on the website and all the best for 2013, Tony & Di

Laisser un commentaire