Arriver par avion
OK-armoiries-de-jordanie
Presque toutes les compagnies aériennes desservent Amman, la capitale. Certaines permettent de rejoindre directement Aqaba au sud, de toute façon desservi par les compagnies aériennes locales – Royal Jordananian Airlines et Royal Wings.
Utilisez notre widget LILICO.COM pour trouver votre vol international depuis n’importe quelle ville du monde. On peut aussi arriver à Tel Aviv en Israël, puis rejoindre un des trois postes frontières en bus ou taxi, ou encore avion en pour Eilat. Les trois seuls points de passage sont :

  • Sheikh Hussein bridge, au Nord de la vallée du Jourdain en direction d’Ajloun ou Salt.
  • King Hussein bridge, le plus proche d’Amman mais pas toujours le plus commode…
  • Eilat, la station balnéaire du Sud, pour rejoindre sa voisine jordanienne dAqaba.

Arriver par la route
D’Europe, via la Turquie et la Syrie, par le poste frontière de Ramtha, à 1h30 environ au Nord d’Amman. Idem depuis le Liban, via la Syrie.
D’Israël, voir d’Europe via le port de Haïfa en cas d’une traversée maritime depuis la Grèce et Chypre, c’est par l’un des trois postes frontière précités dans les accès aériens. Le plus simple : par le poste dEilat-Aqaba, surtout pour gagner directement Wadi Rum, à moins de 45 mn d’Aqaba !
D’Egypte, c’est à Noueba dans le Sinaï que sont assurées des liaisons ferry quotidiennes pour le port d’Aqaba via la Mer Rouge.
Depuis l’Iraq à l’est, on emprunte le seul poste frontière de Al Karama.
D’Arabie Saoudite à l’Est, c’est soit par le poste frontière de Muddarawa puis la route de Ma’an, soit par le poste frontière d’Aqaba situé sur la côte à 20 km. au Sud de la ville.

* A noter le beau trajet depuis l’Europe, via l’Italie, les Balkans ou la Grèce, la Turquie et la Syrie.

Visa obligatoire sur place
Il se prend à l’arrivée dans le pays, aux douanes des différents points d’entrée – routiers ou aériens. Validité d’un mois, renouvelable. Un Passeport valide et la somme de 40 JOD (jordanian dinars) sont nécessaires pour son obtention (soit +/-40 €uros ou US $.57) lorsqu’on est européen ou américain du nord. Pour les autres pays se renseigner au consulat jordanien sur place. Pas de taxe de départ pour l’aérien.

Se déplacer

  • BUS & TAXI SERVICES
    Pour les grands axes – genre Amman-Aqaba – la compagnie JETT BUS (00962 65664146) offrent un très bon service de bus express, confortables et rapides, à heures fixes. Pas d’arrêt en cours de trajet (parfois 5 mn en bord de route pour… soulager les fumeurs !). Boissons et sandwichs à bord. Sinon des bus locaux quittent les gare routières de toutes les villes, avec souvent des horaires fixes, dès lors qu’un minimum de remplissage est atteint… Moins cher, mais on attend parfois un peu. Rarement le cas pour Petra-Wadi Rum et inverse, ou Wadi Rum-Aqaba, car bien fréquentés en saison.
    Pareil pour les taxi-services, présents dans presque toutes les grandes villes.
  • TAXIS INDIVIDUELS
    Les taxis sont assez chers, mais souvent bien efficaces. Taximètre dans ceux d’Amman-ville. Sinon, pour les trajets longs, toujours négocier avant la course. Tarifs des principaux trajets affichés à l’aéroport.
  • VOITURE PARTICULIERE
    En voiture, rien de plus simple. Les routes sont assez bonnes. Les cartes routières ne sont pas toujours à jour. Attention aux nombreux dos d’âne et aux limitations de vitesse (maximum 110 km/h sur la Desert Highway et la Wadi Araba road).
  • Les loueurs de voiture sont présents partout. S’assurer de la validité de leur police d’assurance. Vérifiez roue de secours et outillage.
    Attention au style de circulation, surtout en ville – plutôt genre… salut les cowboy ! Evitez de rouler la nuit. Bonne route !

Se loger
De nombreux hôtels de toutes catégories sont disponibles à Amman la capitale, et aussi à Madaba, villes proches de l’aéroport international Queen alia (Queen Alia International airport), soit de 35 à 45 mn de route. Idem si l’on atterrit à Aqaba.

Les nombreux guides délivrent des adresses adaptées à toutes les bourses.
Attention – il y a peu d’hôtels dans le Nord et le centre du pays, à l’exception d’Irbid (deuxième ville du pays), quelques-uns à Ajloun et à Jerash, bien peu à Karak (4 ou 5…), quasiment aucun à Tafileh, mais un très grand nombre à Wadi Mousa (Petra), et à Aqaba bien sûr ! Réservation indispensable en haute saison, soit de mi-mars à début mai, et de mi-octobre à fin novembre.

Le système d’étoile ne correspond pas à celui d’Europe, exception faite des **** et *****.
On paie pratiquement partout par carte bleue, mais pas toujours…
Les camps de toile gérés par la RSCN sont assez chers (en réserves d’Ajloun et de Dana par exemple). Les camps en plein-air sont souvent plus chers que les hôtels (Amarin Bedouin camp à Little Petra, etc), de même que les lodges (Feinan dans le Wadi Araba, Baït Ali lodge à Wadi Rum…).
Les camps familiaux sont bien meilleur marché (Nawatef camp à Dana, Jaya camp à Shaubak, etc).

Change, monnaie, banques, connectivité…
La monnaie jordanienne est le jordanian dinar (JOD. ou JD.), divisé en 1000 fils ou 100 piastres. Elle est étalonnée de manière quasiment fixe sur l’US $.
Pour les européens on observera le taux de change à l’Euro. Celui-ci fluctue le plus souvent autour de +/- 1 euro = 1 JOD.

  • Distributeurs de billets (ATM) à toutes les banques, et plus encore dans les grandes villes – bornes en supermarché, centres commerciaux… Inutile donc de se munir de trop de liquide.
    * Pas de ATM à Wadi Rum et à Dana village pour l’instant (2013).
  • Le change se fait dans les banques, et auprès des money-changers à Amman et à Aqaba. Evitez de trop changer à l’aéroport au moment de prendre le visa, avant la sortie aux douanes – c’est le taux le moins avantageux de tout le pays… On change aussi dans les hôtels et dans certains commerces.
  • Les banques sont ouvertes du dimanche au jeudi – entre 08h30 et 15h. Les plus courantes sont l’Arab Bank, la Housing Bank, la Jordan National Bank. Les services de transferts, notamment internationaux, y fonctionnent très bien. Faire la queue pour attendre son tour avec un ticket numéroté est courant, comme partout. En période de Ramadan, elles ferment vers 13h., mais ré-ouvrent le plus souvent en soirée après le coucher de soleil.
    On paie de préférence en cash. Dans les hôtels et commerces, la carte de crédit est souvent utilisable. Paiement en euro ou US $ presque toujours possible auprès des commerçants dans les zones touristiques.

Il est très pratique de se munir de son portable, à la carte sim locale rechargeable. N’oubliez pas de faire «desimloquer» (débloquer) votre portable avant de partir.
Les trois principales compagnies jordaniennes sont Zaïn, Orange et Umniah, dont on trouve les officines partout. Cela vaut le coup pour un séjour prolongé, et les appels vers le reste du monde sont vraiment bon marché ! Couverture de connexion remarquable.

Nombreux Internet cafés, et Wireless Connexion dans beaucoup d’hôtels, coffe shops, et autres…
Donc pas de problème pour les junkies de la connexion permanente !

Rappel – la semaine de travail officielle se fait du dimanche au jeudi
Les deux jours de congé (week-end) sont le vendredi (saint) et le samedi. Beaucoup de commerces privés sont néanmoins ouverts le samedi.

Hygiène, nourriture & eau – rendez-vous dans les FAQ.

Climat, meilleures périodes – allez sur les pages Equipement perso des activités (ex avec le trekking)

Dangers – précautions à prendre dans le désert – cliquez ici.

CARTE D’IDENTITE DU PAYS
Géographie
Surface – 88 870 m2.
Moins de 400 km. du Nord au Sud. 350 km d’ouest en est, vers l’Iraq.
Minima : – 394 m à la Mer Morte (point le plus bas de la Terre !). Le fond est à – 793 m…
Maxima : 1865 m dans le massif de Tubeik, au sud de Ma’an, bien à l’est de Raas an Nakab.
1830 m pour le Jebel Um Adami au sud du Wadi Rum, sur la frontière Saoudienne. Celui-ci est considéré, à tort, comme le plus haut sommet du pays… Le Jebel Rum, lui, ne fait que 1754 m.

La Jordanie est généralement considérée comme le quatrième pays le plus pauvre du monde en terme d’accès à l’eau. Près de 88% du territoire a besoin d’être irrigué si on veut y voir pousser quelque chose. Pour l’essentiel dix barrages collectent l’eau du pays. La nappe phréatique de Disi – en sous-sol Nord du Wadi Rum – devrait alimenter la capitale, Amman, pour à peine plus d’une centaine d’années…

Population
C’est une véritable mosaïque, nombres d’habitants +  pourcentage des différentes origines en présence : bédouins, jordaniens de pure souche, palestiniens, circassiens, égyptiens, arméniens, grecs, européens, immigrés divers…

Confessions religieuses
Pays majoritairement musulman sunnite, infimes minorités chiite et druzes, chrétiens de rites divers, juif autrefois.

Régime politique
La Jordanie est une monarchie constitutionnelle en devenir (mais pas encore pour l’instant – et c’est là une des principales revendications politiques exprimées depuis le début du Printemps Arabe), dotée d’un gouvernement dont le Premier Ministre est nommé par le roi, avec une assemblée nationale, composée de deux chambres.

Le roi Abdallah II, fils et successeur du Roi Hussein mort en 1999, désigne également les membres et le président du Sénat. Il approuve et signe toutes les lois et les amendements constitutionnels, il nomme les juges et il représente le chef des armées.
La chambre des députés est composée de 80 membres élus par les citoyens âgés de plus de 18 ans, hommes et femmes. Sur le plan administratif, le pays est divisé en cinq gouvernorats.

Economie
Avec plus de 70% du PIB, le secteur tertiaire est le plus important. Il représente les services publics, l’hôtellerie, le tourisme, le commerce, la finance avec le secteur bancaire.
Puis viennent les activités  industrielles, incluant les activités minières qui contribuent pour 20% environ au PIB. Les principales matières premières sont la potasse de la mer Morte, le cuivre et le phosphate.
Vient ensuite l’agriculture qui a bien du mal à faire face au manque d’eau constant. La vallée du Jourdain et de ses environs reste la première zone de production agricole.

* Présentation de la Jordanie par les organes officiels de la diplomatie française – cliquez ici.


Jours ouvrables
La semaine de travail officielle se fait du dimanche au jeudi. Les deux jours de congé (week-end) sont le vendredi (saint) et le samedi. Beaucoup de commerces et de services privés sont ouverts le samedi.

Prendre l’avis des services diplomatiques français, à travers Les conseils aux voyageurs cliquez ici.
Mais consultez plutôt régulièrement nos news pour en savoir plus au jour le jour.